Sport

Formule Benetton

Benetton a laissé derrière elle une trace indélébile dans le monde de la Formule 1.

Au début des années 1980, United Colors of Benetton commence par sponsoriser l'équipe anglaise Tyrrell, puis l'équipe italienne Alfa Romeo. Mais la véritable révolution se produit en 1986, quand Luciano Benetton décide de reprendre une écurie pour environ deux millions de livres.

C'est le début d'une aventure passionnante. Au cours des premières années, Benetton Formula joue le rôle de l'outsider, et se limite dans un premier temps à gêner les deux grandes équipes du moment : Williams et Ferrari. Entre 1988 et 1990, Benetton décroche deux médailles de bronze et une quatrième place dans le classement mondial des constructeurs, avec quelques victoires à son actif sur des circuits prestigieux.

En 1991, Benetton Formula recrute un jeune pilote allemand : Michael Schumacher. Après une troisième place en 1993, Schumacher remporte le Championnat du monde des pilotes en 1994 et transforme l’essai l’année suivante, permettant à Benetton de dominer le classement des constructeurs. C'est l’apogée de la formule Benetton, qui dans les années continuera à obtenir de bons résultats.

En 2001, après avoir participé à 260 Grands Prix et remporté 27 victoires, l’écurie est vendue à Renault.

Le bilan pour Benetton est positif : en plus des victoires sur piste, l’aventure en Formule 1 a permis à la marque de connaître une popularité grandissante et d’acquérir un savoir-faire concernant les fibres et les tissus high-tech, lors de recherche pour les vêtements pour pilotes.